Transformer sa Jalousie
Challenge 1 article/semaine

3 étapes pour transformer sa jalousie en énergie positive

Votre jalousie n’est pas malsaine.

Au contraire !

C’est un signal que votre corps vous envoie.

Les sentiments désagréables sont comme des indicateurs qui s’allument sur le tableau de bord de votre Twingo.

Ils apparaissent pour que vous sachiez qu’il y a un problème !

Et si on continue à conduire sans faire attention au voyant qui est allumé depuis 1 mois…. On risque d’aller dans le mur.

Alors comment accueillir la jalousie ?

Etape 1: Accueillir la jalousie

Mise en situation : vous conduisez tranquillement quand tout à coup le voyant Jalousie s’allume en rouge vif!

Pas de geste brusque…

Vous n’avez pas l’habitude de vous écouter ?

Non, vous êtes un débutant. Pas la peine de plonger la tête la première sous le capot ! A part vous salir, vous ne ferez rien de particulier.

“ABS… Automobile Belle et Sécuritaire…?”

Donc on réagit comme tout bon débutant qui se respecte : on s’arrête, on sort le manuel d’utilisation de la boite à gants, et on appelle papa ou chéri !

Vous êtes avec votre chéri chez des amis, tout se passe bien, les gens ont l’air plutôt sympas et le buffet est pas dégueu, quand soudain… Votre radar est en alerte !

Une fille plutôt pas mal… bon ok une vraie bombasse… est en train de taper la discute avec VOTRE chéri. Elle lui sourit non stop depuis 5 minutes et se passe la main dans les cheveux toutes les 12 secondes. Vous avez chronométré.

Lui, comme d’habitude, ne capte rien…

2 choix s’offrent à vous :

  • Option 1 – Appuyer sur l’accélérateur et foncer sur la cible : « Dis moi Miss France, t’as pas assez d’argent pour te payer un peigne ? »
  • Option 2 – Vous arrêter sur le bas côté et vous isoler 5 minutes dans l’entrée.

L’option 1 remportera le tiercé gagnant de la gêne : Bombasse – Chéri – Vous.

L’option 2 est le bon choix si vous voulez transformer votre jalousie en énergie positive.

Prenez 5 minutes pour être seul dans un endroit calme.

Une chambre, un bureau, … des toilettes si vous ne trouvez pas mieux.

Faites une petite introspection :

« Quelle est la pensée qui m’est venue ? »

J’ai pensé « La garce, elle veut séduire mon Choupinet!» «Elle profite de sa beauté ! » «En plus elle en fait des caisses, tout le monde a dû le remarquer ! » « Et elle est plus belle que moi… » « Choupinet doit être sous le charme ! »

Ok.

Maintenant, assumez le fait que ce sont VOS pensées, et reformulez-les en commençant par « Je » :

« Je crains qu’elle ne veuille séduire mon Choupinet » « Je me trouve moins belle qu’elle » « J’ai peur que Choupinet sous le charme »…

Puis identifiez les sentiments qui se cachent derrière ces pensées.

« Je me sens inquiète, j’ai peur, je me sens impuissante, je me sens pitoyable…»

Bombasse, que nous appellerons Pamela (parce qu’on n’est pas à un cliché près), n’est pas responsable de vos sentiments.

Votre jalousie vient de votre manière d’interpréter les faits.

Si vous savez traduire votre jalousie, elle devient un outil précieux !

Un super indicateur !

Etape 2 : Traduire la jalousie

La jalousie vous clignote à la face quand vous êtes confrontés aux choses qui vous manquent pour être heureux.

Merci la jalousie ! Un vrai détecteur de pépites de bonheur !

Parfois, le bonheur fait Bip!





Votre collègue vous agace à s’extasier sur tous les poissons qu’il a vus lors de sa plongée à Bali ?

Et vous ? Vous avez déjà fait de la plongée ? Vous aimeriez en faire ?

Votre amie vous raconte qu’elle prend des cours de chant et qu’elle se débrouille plutôt bien, vous trouvez ça ridicule, elle est comptable, elle ne va pas changer de carrière à son âge !

Et vous ? Vous faîtes une activité artistique ? Vous aimiez danser ou chanter quand vous étiez gamin ?

Après avoir identifié vos sentiments, reliez-les aux besoins universels.

Revenons à Pamela, je sais elle vous manquait.

Après vous être isolée, vous avez identifié vos sentiments :

« Je me sens inquiète, j’ai peur, je me sens impuissante, je me sens pitoyable…»

Ca vous fait penser à quels besoins ?

  • Confiance (en l’autre et en soi)
  • Sécurité
  • Reconnaissance
  • Autonomie
  • Réalisation

Il y a 2 pensées majeures qui créent la jalousie

1) « Il/Elle veut me voler ma place »

« J’ai peur de perdre ma place »

  • Sentiments ressentis : Peur, Insécurité
  • Besoins à satisfaire : Confiance, Sécurité

Vous avez peur de perdre votre place privilégiée ?

La peur n’évite pas le danger.

Alors mettez plutôt votre énergie à renforcer votre confiance en l’autre et en vous !

2) « Il/Elle obtient ce que je n’ai pas »

« Je ne me sens pas digne ou pas capable de l’obtenir »

  • Sentiments ressentis : Faiblesse, Impuissance
  • Besoins à satisfaire : Confiance, Autonomie, Réussite

Vous êtes terriblement jaloux d’Emmanuel, le lèche-bottes de service, qui a obtenu la mission pour partir 15 jours au Mexique tout frais payé par la boîte.

Emmanuel n’est pas responsable de votre déception, pourtant vous lui agraferiez bien un post-it « Lèche-bottes » sur le front…

Rassurez-vous, vous n’êtes pas quelqu’un de mauvais, vous êtes juste en manque de confiance, d’autonomie, de réussite, et d’enchiladas.

Alors direction le resto mexicain, on prend des forces, et on transforme cette jalousie en énergie positive !

Pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour.





3-Transformer sa jalousie en énergie positive

Vous devriez déjà vous sentir mieux !

Dès qu’on prend la décision d’agir en cohérence avec nos besoins : on se sent plus léger.

Place à la stratégie.

On va élaborer une stratégie pour nourrir nos besoins. Et la jalousie ressentie sera notre carburant pour atteindre nos objectifs !

Pamela vous a permis d’identifier les besoins que vous avez délaissés :

  • Confiance (en l’autre et en soi)
  • Sécurité
  • Reconnaissance
  • Autonomie
  • Réalisation

Pour chaque besoin, demandez-vous « Quelles actions peuvent nourrir mon besoin ? ».

Confiance en l’autre

  1. En parler au calme à Choupinet en utilisant les 4 étapes de la Communication Non Violente
  2. Organiser plus de soirées romantiques en couple
  3. Demander à Choupinet d’être plus tactile si cela vous rassure.
  4. Déconstruire les raisons de ce manque de confiance : une expérience passée, un schéma familial, une peur de l’abandon… C’est du passé. Vous n’êtes pas victime d’une malédiction !

Confiance en soi

Qu’est ce qui vous agace autant chez Pamela ? Qu’elle prenne soin d’elle, qu’elle ait mis cette robe rouge pétant, qu’elle se fasse remarquer… ?

Il y a peut être chez Pamela quelque chose qui vous manque ou que vous ne vous autorisez pas.

Vous n’avez pas le temps de prendre soin de vous car vous courrez entre le boulot et les enfants ? Prenez-le !

Vous n’oseriez jamais mettre cette robe moulante car c’est déplacé? Soyons honnête, si Pamela taillait du 46, vous auriez ressenti de la gêne, pas de la jalousie. Vous voudriez vous sentir mieux dans votre corps ? Pourquoi pas faire un peu de sport ?

Vous trouvez ça déplacé de se faire remarquer ? Et vous, avez-vous besoin d’attention en ce moment? De reconnaissance?

Servez-vous de Pamela pour élaborer votre stratégie!

  • Lister toutes ses qualités et les lire au réveil
  • Bloquer du temps pour prendre soin de soi (prendre un bain, s’offrir un massage ou en demander un à Choupinet si on n’a pas le budget…)
  • Renouveler sa garde robe car ce n’est plus la mode des bouloches
  • Aller à la Zumba avec sa pote hyperactive
  • Se tenir droite

Testez !

Voyez ce qui marche, et utilisez la loi de Pareto pour encore plus de résultats !

Ne laissez plus la jalousie vous saper le moral,

Accueillez-la

Traduisez-la

et transformez la en énergie positive !

😉

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *