Challenge 1 article/semaine

7 étapes pour mettre fin à l’incompréhension

Vous n’osez plus aborder ce sujet brûlant…

La dernière fois déjà, ça n’avait servi à rien. Ni la fois d’avant. Ni les 15 autres! Décidément, votre copain de conflit ne comprend rien.

Vous rigolez? On ne va pas abandonner aussi facilement!

Hors de question d’éviter une conversation: c’est comme ça qu’on crée des conflits champs de mines. Tout semble calme, puis un jour, on effleure un sujet, et ça nous pète à la tête! 

Le secret pour mettre fin à l’incompréhension, c’est de revenir à l’essentiel.

Arrêtez de raconter la même anecdote en boucle. Passez les détails. Revenons à la BASE, celle qui est Universelle, compréhensible par tout le monde.

Cette BASE, c’est le langage des émotions et des besoins.

L’histoire de Roméo et Juliette parle à tout le monde. Quelque soit notre âge ou notre culture, elle nous touche car tous les êtres humains ont besoin d’amour, de liberté, d’acceptation.

Mais ce n’est que la première étape. Voici les 7 étapes pour mettre fin à l’incompréhension.

1) Identifier votre besoin

Posez vous 2 questions:

  • Quel événement est à l’origine de cette incompréhension?
  • Quel sentiment ai-je ressenti suite à cet événement?
  • A quel besoin correspond ce sentiment?

Par exemple:

  • Mon copain de conflit m’a dit “Tu n’as rien fait sur ce dossier!”.
  • Je me suis senti désolé, impuissant.
  • J’ai besoin d’empathie, de soutien.

Vous bloquez sur vos sentiments et besoins? Voilà une petite liste de sentiments et besoins rien que pour vous!

2) Vous responsabiliser

Vous, et vous seul, avez la responsabilité de satisfaire vos besoins.

Allez-y, prenez 2 minutes pour vous poser la question: “Est-ce que je prends ma responsabilité?”

En prenant cette responsabilité, vous acceptez que votre copain de conflit fasse parfois passer ses besoins avant les vôtres.

Et tant mieux! Pourquoi?

Parce que s’il privilégie vos besoins au détriment des siens, au final, vous serez tous les 2 perdants.

Vous finirez par sentir qu’il vous accompagne voir Dirty Dancing à reculons et lui sera frustré de ne pas avoir été au Laser Game. Ok, c’est cliché, mais vous comprenez l’idée!

En couple particulièrement, on a tendance à penser que notre conjoint se doit de faire notre bonheur. Non. Notre conjoint a l’envie de faire notre bonheur, mais pas au détriment du sien!

Le pire ennemi de la compréhension?

Nos croyances. 

Car quand on pense savoir, on n’écoute plus.

“Il aurait du savoir que ça ne se fait pas!” 

“aurait du” “ça ne se fait pas”… Qui a décrété ça? Et pourquoi? 

  • Comment pourrais-je prendre la responsabilité de mon besoin?
  • Quelles sont les croyances qui me font rejeter ma responsabilité?

3) Questionner

Vos croyances sont liées à votre passé, votre éducation, votre culture… 

Votre copain de conflit a son passé, son éducation, sa culture et donc ses propres croyances.

Il arrive en retard à votre rendez-vous? Ca ne veut pas dire qu’il ne vous respecte pas. Ca veut juste dire… qu’il est arrivé en retard! 

Je ne suis pas assez important pour que tu arrives  à l’heure” “Tu n’avais pas envie de venir” “Tu penses que je n’ai rien d’autre à faire!”

Tout ça n’est qu’interprétation. Tout ça, ce sont VOS croyances.

A l’inverse, si votre nouvelle chérie vous présente à sa famille, ce n’est pas forcément une preuve d’engagement. Elle ne veut peut être pas être la seule célibataire à table ou vous êtes peut-être le 14ème invité qui évite d’être 13 à table.

Ne faites pas de supposition.

Vous voulez en avoir le coeur net? Posez la question!

4) Communiquer son besoin

Votre besoin est la clé pour parler le même langage que votre copain de conflit.

Il faut:

  • Dire clairement son besoin
  • S’assurer que le copain de conflit a bien reçu le message.

Choisissez un endroit calme et un moment où il sera disponible. 

5) Faire une demande claire

Exprimer son besoin ça ne suffit pas.

Vous avez besoin de voir que votre copain de conflit vous comprend.

Alors comment qu’on fait?

On va lui faire une demande!

Pas en mariage.

Une demande concrète et précise pour répondre à notre besoin.

Es-tu d’accord pour que l’on bloque une date de rendez-vous avec ce client? Est-ce que tu voudrais bien m’accompagner à ce dîner demain?

Si vous avez du mal sur les étapes 4 et 5, aidez-vous des 4 étapes de la communication non violente.

Attention!

Les femmes attendent souvent que l’autre devine ce qu’elles veulent.

Soit! Mais si Mademoiselle attend que Monsieur devine ses volontés, elle doit s’attendre aussi à ce qu’il ne les devine pas!

C’est le jeu ma pauv’ Lucette.

Et si Mademoiselle dit clairement ce qu’elle souhaite, elle doit accepter que Monsieur ne soit pas totalement « spontané ».

Sinon c’est l’impasse.

incompréhension
Allez! Marche arrière et on repart!

Votre copain de conflit a le droit de répondre “non” à votre demande. Dans ce cas, vous aurez besoin de passer à l’étape 6:

6) S’adapter

L’incompréhension porte sur les stratégies, pas sur les besoins.

C’est quoi une stratégie? C’est l’option que vous choisissez pour satisfaire votre besoin.

Pour satisfaire un besoin de sécurité, on peut envisager différentes stratégies:

  • Faire un sport de combat
  • Installer une porte blindée
  • Eviter de sortir tard le soir
  • Prévenir un proche de tous ses déplacements

Votre stratégie va peut être à l’encontre d’un besoin de votre copain de conflit.

Alors changez de stratégie!

Sinon vous vous irez dans le mur pour la 15ème fois, comme un personnage de jeu vidéo bloqué dans le décor.

7) Accepter les différences

L’autre n’est pas vous.

(De rien)

Vous ne pouvez pas lui demander de penser comme vous, ni de faire les choses à votre façon

Par contre, vous pouvez communiquer pour comprendre vos sentiments et besoins respectifs, et trouver ensemble des solutions.

Voilà 2 exemples qui vous donneront des pistes pour mieux comprendre votre conjoint.

Les 5 langages d’amour de Gary Chapman

Dans son livre, Gary Chapman explique qu’il existe 5 langages d’amour:

  • les moments de qualité
  • les gestes de tendresse
  • les paroles valorisantes
  • les services rendus
  • les cadeaux

Nous ne parlons pas tous les mêmes langages. Si votre langage est celui des gestes de tendresse et que votre conjoint parle celui des paroles valorisantes, vous interpréterez ce manque de gestes comme un manque d’amour!

Les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus

Certes, c’est un peu cliché, mais ce livre a le mérite de mettre en évidence des différences hommes femmes et d’apporter quelques conseils pour mieux se comprendre.

Si vous n’êtes pas très lecture, il y a la version spectacle!

Suivez les 7 étapes!

Et partagez vos conseils en commentaires 🙂

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *