Bateau sur la mer Sénèque
Challenge 1 article/semaine

Vous n’aurez jamais ce que vous voulez si vous faites cette erreur

Ca fait de la peine, pas vrai ?

Quand les gens n’agissent pas comme on aimerait.

Vous vous sentez trahi.

Votre confiance est dans un sale état. Brisée. En 1000 morceaux. Ratatinée.

Ecrabouillée comme une vulgaire… OUI bon on a compris !

Certes, vous ne vouliez pas que votre copain de conflit se comporte comme ça.

MAIS

Avez-vous dit ce que vous vouliez ?

Oui ? Sûr ? Dans des termes précis et concrets ?

« Ben.. Oui… je lui ai dit que j’aimerais qu’il passe plus de temps avec moi? »

Mais combien de temps ? Et quand ? Plus de temps pour faire les courses ? Plus de temps pour aller au resto ?

Alors 2ème question :

Savez-vous vous-même ce que vous voulez ?

Si vous n’êtes pas capable de le DIRE concrètement et précisément, comment voulez vous que votre copain de conflit soit capable de le FAIRE ?

C’est du bon sens !

Mais le problème des conflits, c’est qu’ils nous font perdre notre bon sens.

On réagit plutôt avec notre égo, et notre rancoeur nous empêche de résoudre le conflit. Encore plus dans un conflit de couple, car on suppose que c’est le devoir de notre partenaire. Ne faites plus cette erreur.

Les pensées qui empêchent d’avancer

« Non mais tu te rends compte, il a osé faire ça ! »

Votre conjoint a prévu des vacances entre amis sans vous.

Ca ne passe pas !

C’est tellement vexant…

Vous ressassez comme une petite mamie, bloquée dans passé.

Ce que vous voudriez VRAIMENT, c’est que ce ne soit jamais arrivé !

Doc ?

Je suis de retour du futur !

C’est vrai quoi ! Il n’a qu’à sauter dans la DeLorean et voyager dans le temps pour rectifier le tir !

DeLorean Retour vers le futur
@pyntofmyld
        On doit bien en trouver une sur le bon coin

Vous pouvez toujours attendre…

« Je ne comprends pas comment il a pu faire ça, c’est impardonnable ! »

Vous attendez des excuses !

Enfin non, pas des excuses, LES Excuses !

Avec un grand E, les Excuses du siècle, voire même de toute l’histoire de l’humanité.

Des excuses officielles à genoux sur la place publique, devant toute votre famille et vos amis, et un contrat l’obligeant à répondre à vos moindres désirs sur 60 ans.

Là d’accord, vous pourrez peut-être pardonner, ça semble équitable.

Dîtes donc… Ne seriez-vous pas un chouilla en train d’exagérer ?

Certes, vous en voulez méchamment à votre copain de conflit, mais rappelez vous que derrière tout comportement, il y a une intention positive ! Quelle était la sienne ? A quel besoin répondait-il en agissant ainsi ?

« J’attends qu’il fasse ce qu’il faut pour se rattraper ! »

Vous voudriez que ça vienne de lui. Après tout c’est son devoir !

Non.

Son devoir n’est pas de vous satisfaire. Ca, c’est le vôtre.

Vous voudriez qu’il fasse quelque chose de précis ? Demandez-lui. S’il en a l’envie, il le fera.

« Mais il devrait savoir quoi faire ! »

Et vous ? Vous savez exactement ce qu’il attend de vous? Et le faites-vous toujours ?

C’est à vous, et à vous uniquement, de dire clairement ce que vous voulez.

Qu’est ce que je veux ?

On se remonte les manches et on part à la recherche de ce que l’on veut vraiment!

Conflits de couple
@mgstanton

Il n’y a pas de vent favorable pour le bateau qui ne sait pas où il va !

Sénèque

C’est le bazar dans votre tête ?

Vous êtes comme prisonnier d’un dilemme ? Alors découvrez ici les questions à se poser quand on se sent tiraillé.

C’est bon ? Vous avez une idée de ce que vous voulez?

Les critères à remplir

Ce que vous demandez à votre copain de conflit doit être :

  • Concret
  • Précis
  • Positif

Concret

Pas de demande abstraite comme « je veux être libre » « je veux de l’attention » « je veux me sentir aimée ».

Ce n’est pas l’épreuve de philo du bac, merci d’éviter à votre copain de conflit de se prendre la tête sur des concepts indéfinissables !

Réfléchissez en termes d’actions concrètes.

Si vous n’en trouvez pas, demandez un dialogue, c’est déjà une action concrète !

Besoin d’être compris ? Demandez une reformulation et un retour : « Peux-tu me dire ce que tu as compris ? Quel est ton ressenti ? »

Besoin d’avoir une réponse ? Posez votre question à votre copain de conflit : « Peux-tu me répondre sincèrement ? »

Précis

Vous n’êtes pas Super Limpide, super héros de la communication.

Alors pensez à donner des précisions.

Où ? Quand ? Qui ? Comment ? Répondez à toutes ces questions pour donner le plus d’éléments possible à votre copain de conflit.

Moins il aura de doutes sur la manière de vous faire plaisir, plus il sera disposé à le faire !

Positif

« Je veux que tu arrêtes de me couper la parole ! »
«  Je veux que tu cesses de m’emprunter mes affaires »

Ca, c’est dire ce qu’on ne veut pas.

C’est déjà un premier pas, maintenant allez plus loin et trouvez ce que vous voulez !

Oubliez le verbe « arrêter » et ses synonymes,… et les négations ! Pensez positif !

Même si vous n’êtes pas sûr à 100% de ce que vous voulez ? Tentez le coup !

Mieux vaut plusieurs conversations qui débouchent sur des petit pas en avant, plutôt qu’une grosse conversation sans concrétisation.

Bravo ! Vous avez eu le courage d’affronter vos besoins!

Le moment est venu de le dire au principal intéressé.

Et par “dire”, j’entends :

Transmettre votre message pour qu’il soit reçu et compris.

→ Obtenez l’attention de votre copain de conflit.

Il doit être disponible et dans un environnement calme.

S’il est en plein épisode de Game of Thrones, ou en train de monter un meuble Flukürt, ou de garder ses petits neveux hyperactifs… Laissez tomber !

 

Conflits de couple Football
@Marco Verch

Pas maintenant

 

→ Accordez de la valeur à ce que vous dites. Si vous ne le faites pas, n’attendez pas des autres qu’ils le fassent.

Utilisez votre langage non verbal pour indiquer que vous dîtes quelque chose d’important.

  • Rapprochez vous de votre copain de conflit. La position de votre corps doit être stable et orientée vers votre copain de conflit.
  • Regardez-le dans les yeux de manière franche et fixe.
  • Parlez lentement avec une diction claire
  • Assurez-vous qu’il vous écoute tout au long de la discussion.

Voilà !

Là, on l’a dit!

On a mis toutes les chances de notre côté pour obtenir ce qu’on veut!

Attention, il reste un dernier piège !

Ce serait très dommage de tout gâcher.

Si vous dîtes uniquement ce que vous voulez, votre copain de conflit risque de prendre votre demande pour un ordre.

Et personne n’aime recevoir d’ordres.

« J’aimerais que tu fasses la vaisselle ce soir. »

Ce genre de demande peut créer un rapport de domination/soumission.

En expliquant votre besoin, vous expliquez pourquoi vous lui faites cette demande.

Votre copain de conflit comprend qu’il n’obéit pas à un ordre : s’il accepte, c’est parce qu’il y trouve un intérêt.

En cas de conflit de couple, votre conjoint aura certainement envie de vous faire plaisir et de vous montrer de l’attention. En cas de conflit au travail, l’intérêt sera davantage un besoin d’entraide, de reconnaissance, de réussite…

Alors dîtes-lui d’abord votre sentiment et votre besoin ! Un peu d’aide ? Par ci, vous saurez les 4 étapes pour mieux communiquer en cas de conflit.

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *